Gaec Mathieu-Chevalier à Saint-Vincent-Bragny

Contact


Marie-Pierre MATHIEU

Lieu Dit Champeaux

71430 ST-VINCENT-BRAGNY


Téléphone : 03 85 70 40 88 03 85 70 40 88

Mail : gaecmathieu-chevalier@orange.fr

Site internet :

Facebook :



Mes actualités

Aucune actualité disponible pour le moment !

Authentiquement chèvre


Au cœur de la campagne charolaise, un troupeau de chèvres qui pâturent tranquillement n’a qu’une seule mission : produire les excellents fromages charolais, cabrions, tomes et boutons de culotte. Il s’agit du troupeau du Gaec Mathieu-Chevalier.



Marie-Pierre qualifie volontiers ses protégées de curieuses, chaleureuses, joueuses, amicales. À la voir au milieu de son troupeau de chèvres, il est évident que la jeune femme a réussi sa reconversion professionnelle, initiée maintenant il y a une dizaine d’années. Après 30 ans passés à Paris, Marie-Pierre Mathieu était en recherche de nature, d’authenticité et de vie saine lorsqu’elle est tombée amoureuse de la Bourgogne et de l’un de ses agriculteurs.

Le Gaec familial Chevalier existait déjà, en production vaches allaitantes et fromages de chèvre, et lorsque l’heure de la retraite a sonné pour Mme Mathieu mère, Marie-Pierre a décidé de poursuivre la production de fromage charolais et s’est formée pour cela.


10.000 charolais par an :


Aujourd’hui, le troupeau de 60 chèvres alpines produit 40.000 litres de lait par an. Volume qui se traduit par 10.000 charolais, mais aussi par des cabrions, des boutons de culotte et des tomes. Ces fromages nécessitent pour leur fabrication de moins de 1 litre de lait (les boutons de culotte) à près de 8 litres (pour les tomes).

Depuis le départ, le Gaec est dans la démarche AOP charolais pour les fromages de chèvre et dans la démarche AOP bœuf de Charolles. Depuis toujours également, « il y a eu de la vente directe de fromages à la ferme, précise Marie-Pierre. Aujourd’hui, 30 % de la production sont vendus par cette voie. Le reste est écoulé dans des magasins locaux, à Charolles et Paray-le-Monial, mais aussi via des boutiques plus lointaines, Dijon ou la Dordogne ».


À la rencontre d’Ouragan :


Ces débouchés, hors secteur de proximité, ont été ouverts grâce à l’AOP, les fromagers, comme les consommateurs connaisseurs, étant en recherche de produits authentiques. Et les fromages de Marie-Pierre le sont, la jeune femme mettant un point d’honneur à vivre au rythme des saisons et de ses chèvres. Ces dernières pâturent d’avril à novembre, au cœur de la campagne charollaise et au milieu des vaches charolaises. Au sein également d’une ferme typique de la région, puisque mêlant bovins et caprins, « ce qui était jadis la norme ». Aujourd’hui, s’il n’y a pas spécialement de journée portes ouvertes organisée, Marie-Pierre fait volontiers visiter son étable et son atelier de transformation à tous ceux qui le souhaitent. Les touristes sont nombreux l’été, les fidèles du fromage charolais aussi, de même que les écoliers ayant la chance de venir rencontrer Ouragan et ses compagnes à cornes.


Nos partenaires